The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les gens des GEMs » Alain Marliére le président-adhérent en pleine ascension

Alain Marliére le président-adhérent en pleine ascension

D 27 juin 2019     H 10:08     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Ancien sous-off d’active blessé en opération, Alain Marliére a été mis en invalidité en 2011, il a passé quelques années de très grande déprime avant d’adhérer en 2013 au GEM de Margny qui venait de se créer. Au bout de 3 ans, il s’est mis à prendre des responsabilités qui se sont développées d’année en année pour finalement devenir en mars 2017 le président élu du GEM. Les responsabilités se sont alors enchaînées de façon très rapide, puisqu’il est devenu successivement vice-président du CNIGEM, puis président du Comité d’Éthique du Centre Hospitalier Isarien (l’Établissement Public de Santé Mentale de l’Oise). Alain est constamment en déplacement, sur le pied de guerre en permanence de 5 heures du matin à minuit, avec un agenda de ministre. Le GEM et la santé mentale sont devenus sa raison de vivre. Ce pouvoir reste cependant sous un certain contrôle des parrains qui ne se priveront pas toujours de le remettre à sa place et de lui rappeler qui l’a fait roi. C’est tout le problème d’avoir un parrain fort qui veille sur votre sort et prend soin de vous, il vous aidera beaucoup plus qu’un parrain isolé, comme l’est Argos2001 pour le GEM de Nogent sur Oise. En échange, le parrain risque d’être davantage sur votre dos, considérant un peu le GEM comme sa copropriété. De son côté le président a parfois un peu tendance à se laisser aller à se prendre pour « quelqu’un d’important » et à présumer de ses forces-Mais quoi de plus normal quand on est parti de si loin ?

Alain n’en est pas encore là et il considère l’Allocation d’Adulte Handicapé comme son salaire et son activité dans la santé mentale comme une façon de remercier la société ». Il veut continuer d’agir dans le domaine de la santé mentale en tant que professionnel bénévole et envisage dans quelques années de devenir consultant en organisation de GEM, toujours à titre bénévole. Il n’a en tout cas aucune envie de revenir dans le monde du salariat classique et n’échangerait sa vie actuelle contre rien au monde.

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?