GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les GEMs face au Covid » Point sur le front du virus côté GEMs

Point sur le front du virus côté GEMs

D 26 mars 2020     H 05:15     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


A mars lire aussi

Bonjour à tous,

Je ne vais pas beaucoup m’exprimer dans les prochaines semaines. Laissons, tant qu’il n’y a pas péril en la demeure, les autorités officielles faire leur travail et on verra le résultat à la fin des courses.

Je crois qu’un des problèmes de l’ordre de confinement a été de dire : "chacun doit se confiner chez soi". Ce qui vaut pour une famille avec deux ou trois enfants habitant une belle résidence avec jardin et barbecue ne vaut pas forcément pour six personnes dans 30 mètres carrés ou un type tout seul dans sa chambre de bonne.

C’est là que certains GEMs, logés dans des maisons de ville, auraient pu se transformer en lieux de vie temporaires, d’autant plus que beaucoup des adhérents d’un GEM habitent dans un rayon de moins d’un kilomètres autour de celui-ci.
Il a été décidé de tout fermer. C’était sans doute la meilleure solution, même si elle a créé un énorme vide pour toute la population de psychotiques moyennement stabilisés qui se sont retrouvés privés du jour au lendemain, non simplement de GEMs, mais aussi de CMP, de MDPH, d’hôpital de jour. Ma tournée des popotes des derniers jours (une quinzaine de GEMs contactés) ne m’a fait apparaître aucune catastrophe majeure, à part une ou deux ré-hospitalisation et des gémeurs qui devenaient fous à tourner dans 10 mètres carrés.

Selon le bulletin du CNIGEM du 20 mars, une directive a été établie ce jour-là par la cellule DGCS-ALERTE-COVID. Elle précise la suspension de toutes activités des GEM sans qu’on puisse obtenir davantage d’information sur cette fameuse directive. La plupart des GEMs, hormis ceux du 73, avaient déjà fermé leur porte depuis le 16 mars.

Il faut dire que la plupart des GEMs se sont astreints à téléphoner à leurs ouailles à intervalle de deux ou trois jours, permettant à ceux qui étaient les plus à cran d’être appelés en permanence.

A priori, la plupart des GEMs avec qui je suis en lien fonctionnent avec un 3/4 de poste d’animateur, l’autre étant parti en vacance (pour deux ou trois semaines) ou ayant été mis au chômage technique. C’est bon signe, cet été ça fera d’autant plus de GEMs qui n’auront pas besoin de fermer pour cause d’animateurs en vacance.

Nous insistions il y a quelques jours sur la nécessité de mettre en place de grands opérateurs de GEMs. Cela permettrait des actions qu’à leur petite échelle les gestionnaires actuels ne peuvent pas se permettre. C’est ainsi que les Oeuvres Falret qui gèrent 12 GEMs ont mis en place un numéro vert : le 0183757435 Serait-il utile que les autres grands opérateurs de GEM comme l’Unafam, l’Unaf ou la Fnapsy fassent la même chose ?

Ailleurs sur le WEB :

Le petit télégraphiste de Mut-GEM nous a concocté un petit document sympathique "Répondre au Cahier des charges des GEM en ces temps de confinement-coronavirus" .

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?