The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » GEMs, démocratie, citoyenneté et anarchisme

GEMs, démocratie, citoyenneté et anarchisme

D 16 octobre 2019     H 07:21     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Il peut sembler paradoxal d’associer les termes GEMs et anarchisme, tant le contrôle bourgeois des GEMs est prégnant. Les fondateurs même des GEMs parlent d’ailleurs de démocratie, mais ils utilisent un euphémisme, parce que en réalité la démocratie, ce n’est pas du tout ça. Les GEMs sont certes des lieux de libre association et ont un impératif d’apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté. C’est le fondement même de la philosophie gémique. Mais les GEMs vont beaucoup plus loin que la simple démocratie et la citoyenneté : celles-ci supposent que l’individu adopte les comportements de la société à laquelle il appartient, il y a dans la démocratie une dictature de la majorité et de la normalité, alors que ce sont les adhérents qui font eux-mêmes le GEM et le façonne à leur image.

De plus un GEM n’est pas géré démocratiquement, il est autogéré. C’est pour ça d’ailleurs que les associations gémeuses tendent de plus en plus à devenir des associations collégiales où tous les adhérents deviennent des co-présidents.

L’autogestion a été inventé par les anarchistes, tout comme les associations loi 1901 ont été mises en place pour satisfaire les clubs d’ouvriers. Les racines anarchique des GEMs se retrouvent jusque dans le nom même de GEM, puisque le concept d’entraide au sens moderne du terme à lui même était défini par un des fondateurs de l’anarchisme, le principe russe Propotkine.

Kropotkine : l’entraide, facteur d’évolution

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?