GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Gouvernance des GEMs » Gros ou petit GEM : les différentes tailles

Gros ou petit GEM : les différentes tailles

D 18 avril 2020     H 08:36     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Chaque GEM accueille au moins une bonne vingtaine d’adhérents mais, en cherchant bien, on en trouve avec encore moins d’adhérents. Le GEM Jeune de Tonneins, un an après son ouverture n’avait que six adhérents, celui d’Aix en Provence en 2016, quinze. Au moment de son déménagement, le GEM de Soissons a aussi perdu beaucoup d’adhérents et a mis plusieurs années à se refaire une santé. La subvention étant uniforme, quelque soit la taille des GEM, C’est clair que 75 000 Euos pour moins de 10 adhérents, ça commence à faire cher et que cette somme sera beaucoup plus tile au CMP voisin.

Cinquante adhérents en moyenne

De manière générale, le nombre moyen de Gémeurs est d’une petite cinquantaine de personnes. C’est le cas des 3/4 des GEM que nous avons rencontrés, surtout dans les grandes villes. C’est vrai que dans les plus petites villes (de moins de 30 000 habitants) les GEM sont souvent plus petits avec plutôt 20 et 30 adhérents. Il y a d’ailleurs des GEM qui ont dû fermer faute d’un nombre d’adhérents suffisants, comme celui de Thiers dans le Puy de Dôme. Cela s’explique souvent par une hostilité locale ou bien la présence de trop nombreuses structures équivalentes. À Saint Quentin, le GEM doit faire face à la concurrence de deux clubs thérapeutiques auquel les soignants accordent leur naturelle préférence.
Les plus gros GEM, ceux de Nantes ou de Lille, comptent plus de 100 membres (150 pour Nantes). Si la plupart des gros GEM que nous avons rencontrés se trouvent dans des grandes villes, celui de Pontivy, une ville de 15 000 habitants, est l’exception à la règle. Mais nous sommes là dans le cas d’un GEM particulièrement bien intégré à sa ville. où il est l’organisateur du comité local de santé mentale et où il faut l’objet régulièrement d’articles de presse.
Être un gros GEM n’est pas forcément une sinécure. Beaucoup des adhérents de ceux-ci se sont plaints auprès de moi des nuisances engendrées par une telle foule : il faut s’inscrire très longtemps à l’avance pour participer à certaines activités, les nouveaux adhérents ne peuvent rentrer qu’au compte-gouttes, alors que n’importe qui doit pouvoir venir découvrir un GEM quand il le désire.
De façon générale, dans les textes, la subvention ARS est la même quelle que soit la taille du GEM. Dans les faits, je me suis aperçu auprès des 50 GEM à qui j’ai posé la question que les GEM de moins de 30 adhérents avaient souvent une subvention d’environ 60 000 € alors que ceux de plus de 100 adhérents allaient plutôt sur les 85 000 €.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message