GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Le GEM qui dysfonctionne » Le GEM autiste de Niort

Le GEM autiste de Niort

D 13 juin 2020     H 11:35     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Je vous parle là d’un GEM qui n’existe pas encore puisqu’il ne verra le jour qu’au mois de juillet 2020 (il a ouvert le 15 décembre 2019). En faite pour être plus précis, il aurait normalement du ouvrir en janvier 2020. Mais entre temps il s’est passé beaucoup de choses.Retour ligne automatique
Alors que tout était prêt, la convention signée, les locaux loués, le gestionnaire choisi, tout a soudain déraillé en raison d’une mésentente entre le gestionnaire, l’Udaf 79, signataire de la convention avec l’ARS et l’association du GEM.
En faite les deux partenaires n’était pas sur la même longueur d’onde. Du côté du gestionnaire on estima que puisque l’on était signataire de la convention avec l’ARS, c’était à nous de recruter les animateurs, établir le règlement intérieur, au grand dam de l’association du GEM qui croyait que le gestionnaire n’est qu’un simple prestataire de service, comme le précise le Cahier des Charges. Et bien oui mais.... Si un GEM est destiné à être présidé par l’association des usagers, il n’est pas forcément conçu pour être mis en place par une telle association. C’est d’ailleurs rarement le cas et quand ce sont des patients qui sont à l’origine du projet, l’idée est souvent récupérée et appliquée par une structure établie.

Parce qu’au départ d’un GEM c’est la naturelle loi de la jungle qui s’impose souvent, celle du plus fort. Et la loi de la jungle veut que les structures médico-sociales l’emportent presque toujours sur le faible usager qui ne dispose il est vrai pas forcément de tous les outils, ni de tous le réseau relationnel. Nous avions vu ce cas à Salon de Provence et à Nantes.

Sauf que là, le gestionnaire se trouva aux prises avec une bande d’autistes bien déterminés qui finirent par avoir sa peau et imposer un changement de prestataire, plus en adéquation avec leurs désideratas.

Pour ma part, ayant pu suivre le dossier de prês, j’ai été je l’avoue assez estomaqué par l’attitude de l’UDAF, une attitude d’autant plus surprenante que cette association gére d’autres GEM dans le département et qu’elle est donc au courant de la spécificité des GEM. Masi ne nous ne leurrons pas les handicapés psychiques, dès qu’ils ne sont pas protégés par la loi, restent du bétail. Et si la loi oblige bien les GEM a être des association d’usager au bout des 3 ans réglementaires, pendant les 3 premières années tout reste permis. Un état de fait qui pourrait notamment être corrigé en inscrivant dans le Cahier des Charges que les associations d’usagers devraient être systématiquement privilégiées et prises comme interlocutrice au moment de l’attribution des subventions.

La premiére ouverture du GEM en Décembre 2019 sur le blog du porteur projet

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?