<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Le fonctionnement en autonomie

Le fonctionnement en autonomie

D 27 novembre 2019     H 12:33     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Un des maîtres mots dans la vie d’un GEM, outre l’autogestion, c’est l’autonomie. Participer à la vie d’un GEM c’est l’apprentissage de la démocratie autant que de l’autonomie, de la ré-appropriation d’un soit trop longtemps bafoué, un apprentissage assez balisé, puisqu’entouré d’animateurs, parrain et gestionnaire, mais qui peut peu peu s’en passer.

Ce concept d’autonomie et d’autogestion est d’autant plus important qu’une majorité des Gémeurs sont souvent sous curatelle et ne disposent même pas de la liberté de jouir de leurs propres avoirs. La participation à un GEM et notamment à ses instances dirigeantes, comme président, est d’ailleurs un argument de poids pour faire lever une mesure de curatelle.

Les textes de 2016 prévoient que le GEM puisse fonctionner en autonomie, c’est à dire sans la présence d’un animateur, les adhérents prenant entièrement en charge la gestion du local et des activités. avec uniquement un numéro d’urgence à appeler en dernier recours.

La moitié des GEMs que nous avons rencontré ont des jours d’ouverture en autonomie, souvent le Week End. Ce jour là la responsabilité du GEM est souvent placé sous l’autorité du président du GEM ou d’un des membres du Bureau. Un type de fonctionnement adapté est souvent prévu : c’est ainsi que les candidats adhérents ne sont pas admis ce jour là, tout comme les visiteurs extérieurs.... Ce fut notamment notre cas au GEM de Pontoise, ou après consultation, l’animatrice décommanda notre rendez-vous parce qu’elle était absente ce jour là.

De l’autonomie momentanée à l’autonomie permanente

L’autonomie peut même aller beaucoup plus loin, certains GEMs pratiquant également les sorties ou les voyages en autonomie. C’est une formule assez rare, mais sur les 30 GEMs qui ont participé à l’InterGEM de CastelJaloux, 5 environ étaient venus sans animateurs (dont ceux d’Ancenis, de Pontivy et de Bergerac)

Quelques GEMs dont celui de la Réunion se sont même complètement passé d’animateur salarié pendant quelques années avant d’en recruter un à nouveau, tellement le GEM était devenu difficile à gérer.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message