The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Le(s) GEM(s) de la semaine » Les GEMs autistes

Les GEMs autistes

D 4 octobre 2019     H 16:31     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


C’est la grande nouveauté de l’année 2019. Après n’avoir concerné dans un premier temps que le handicap psychique, les GEMs se sont officiellement ouverts en 2011 aux cérébro-lésés. Après 8 ans de stabilité, les voici qui accueillent désormais les autistes.

Le premier des GEMs autiste a vu le jour à Bergerac en 2016, mais plusieurs ont vu le jour les années suivantes. L’extension des GEMs à l’autisme avait été annoncé à l’automne 2018 à l’occasion de la journée du CNIGEM du mois d’octobre. Plusieurs GEMs autistes ont commencé à voir le jour à partir du début 2019, notamment à Mulhouse.

Les autistes sont déjà relativement présents dans les GEMs, plusieus en étant les présidents comme à Villeneuve sur Lot ou secrétaire comme à Angoulême. On notera aussi la présence de plusieurs GEMs "poly-handicaps" dans le rapport d’activité 2019 du CNSA. Des formations à l’accueil des autistes ont d’ailleurs été organisées par le CNIGEM et financées par le CNSA tout au long de l’année 2019.

Dans la droite ligne de la stratégie nationale pour l’autisme 2018-2022, le texte vient ainsi compléter les 38,5 millions d’euros (M€) déjà affectés à ces structures d’accompagnement des personnes en situation de handicap psychique (lire notre article) pour permettre la création de Gem dédiés à l’autisme. 2 M€ sont ainsi dévolus à ces GEMs spécifiques pour une implantation sur dix régions métropolitaines (la Normandie, la Provence-Alpes-Côte d’Azur, et les Pays de la Loire ne sont pas concernés) et en Océan Indien.Sur les 2 millions d’euros (M€) alloués à la création de Gem spécifiques autisme, plus de 300 000 € iront aux régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. La Corse, le Centre-Val de Loire, la Bretagne et l’Océan Indien recevront pour leur part 78 000 €.

Certaines régions comme celle du Grand Est ont d’ores et déjà lancer des appels d’offre spécifiques qui doivent se conclurent prochainement. Bien que la région ne fasse pas partie des plans autistes, les Pays de Loire se distinguent par un fort activisme autour du GEM autisme d’Angers qui appelle à la création d’un autre GEM à Nantes.

Il est a noter que le CNSA prévoit de dépenser 8 millions d’Euros sur 4 ans (Hospimedia annonce 8 millions par an, contrairement au communiqué officiel) pour la mise en place de 100 GEMs autistes, c’est à dire à dire un peu plus qu’il n’existent de GEMs cérébro-lésés.

L’appel d’offre Grand Est

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?