<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Centre de ressource » Les films sur les GEMs

Les films sur les GEMs

D 6 janvier 2020     H 14:47     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Après la folie de Mickael Hamon 2009 sur le GEM Le nouveau Cap de Nantes

Le réalisateur s’est immiscé pendant sept mois dans le quotidien du Groupe d’Aide Mutuelle de Nantes, une association qui rassemble des personnes souffrant de troubles psychiatriques majeurs, un lieu où les malades tentent de se resocialiser.
Ce film est la chronique de ce lieu de vie, après la folie. C’est aussi une rencontre avec certains adhérents, afin de déstigmatiser leur "folie", la "folie" en général. Qu’elle s’appelle schizophrénie, troubles bipolaires ou autre, c’est d’abord une maladie handicapante qui nous fait peur. Mais cela va bien au-delà : notre société par sa vitesse, son injustice, sa "folie", produit elle-même ses propres déclassés, ses fous, ses marginaux.
Ce documentaire vous propose d’en rencontrer certains, des tendres, des abîmés. Les membres du GEM frappent par leur lucidité, le détachement avec lequel ils abordent leur maladie face à la caméra, amenant le spectateur à s’interroger sur la folie et ses incertaines frontières.
La fiche du film

Une tempête... De Joachim Gatti 2015 sur le GEM d’Aulnay sous Bois

"Des personnes, ensemble, cherchent quelque chose. Ce qu’ils cherchent, ils ne le savent pas très bien. Mais ils savent que c’est important. Et pas seulement pour eux, mais pour d’autres, ailleurs dans d’autres lieux. Cette chose, ils seraient tentés de la nommer. Mais à ce moment, l’important est d’abord de la faire exister, entre eux. Pour cela, ils ont décidé de faire un film à partir d’une pièce de théâtre, La Tempête de Shakespeare. Ils auraient pu faire autre chose, mais ils ont décidé de faire cela. Ce qu’ils montrent, c’est eux, jouant Shakespeare et discutant de ce que peut vouloir dire jouer Shakespeare à Aulnay-sous-Bois."
La fiche du Film

Nous les intranquilles Nicolas Contant 2018 sur le GEM La Locomotive à Reims

"Situé à Reims, le centre d’accueil psychothérapeutique Antonin-Artaud expérimente un mode de relation non hiérarchique entre patients et soignants, dans l’esprit de la clinique de La Borde, fondée en 1953 par Jean Oury : celle-ci fut immortalisée dans le documentaire de Nicolas Philibert, La Moindre des choses (1996), le titre renvoyant au film magique de Fernand Deligny, Le Moindre Geste (1971), tourné dans les Cévennes avec des enfants autistes…" Voir l’article du Monde

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message