<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les partenaires des GEMs » Les gestionnaires et les parrains de GEMs

Les gestionnaires et les parrains de GEMs

D 23 février 2020     H 16:46     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


A lire en complément :
GEMs, la démocratie Potemkine
Colloque de la Fnapsy sur les parrains et gestionnaires de GEMs octobre 2017

Il faut distinguer deux acteurs des GEMs, outre l’association loi 1901 formée par les adhérent du GEM : les gestionnaires et les parrains. Le parrain, c’est l’autorité suprême, celui qui accompagne moralement et le gestionnaire, celui qui gère les finances du GEM quand celui n’est pas auto-géré. La distinction n’a pas toujours été aussi nette. C’est ainsi que dans les articles jusqu’en 2011 on voit souvent la confusion se faire. Nous même, dans les 6 premiers mois de notre recherche avons un peu tendance à confondre les deux.

La définitive séparation entre parrains et gestionnaires

Ce n’est qu’à partir du Cahier des Charges de 2016 que la séparation entre les deux fonctions est devenue obligatoire, tout comme la création d’une association des adhérents du GEMs. Cette obligation a souvent entraîné de profonde modification dans la gouvernance des GEMs et nécessité des mois de travail et de négociations. Des animateurs trop présents dans leur GEMs ont été remerciés pour faire de la place au nouveau président-adhérent, des structures parallèles ont été mises en place pour séparer le parrainage de la gestion. La CNSA a donné comme date butoire 2019 pour se mettre en conformité avec le Cahier des Charges. A cette date de nombreux GEMs que nous avons rencontré disaient y consacrer toute leur énergie, ayant beaucoup de mal a rencontrer un gestionnaire pas très souvent disponible, le GEM n’étant pas leur principale préoccupation.

C’est ainsi qu’en Meurthe et Moselle Espoir54 a créé une filiale Espoir54 gestion chargée de s’occuper des finances du GEMs. Si cela simplifie souvent bien des choses (on n’est jamais mieux servi que par soit même), la confusion des rôles entre les fonctions favorise les travers de gestion, le parrain étant là pour contrôler le bon fonctionnement du gestionnaire. Dans les éléments de langage de la diplomatie Gémienne on a même décidé de rebaptiser les gestionnaires "prestataires de service", pour insister sur le fait qu’ils ne doivent en aucun cas intervenir sur la gouvernance du GEM.

Les GEMs TC tout comme les autistes ont cependant le droit de garder la même structure comme parrain et gestionnaire, en raison des très forts particularités de ce public. Il semblerait qu’on s’achemine vers une même configuration pour les GEMs autistes, ce qui ne pas aller sans poser de grave problème de légiitimité, les autistes aspergers revendiquant fortement leur indépendance.

Les parrains

4 grandes associations sont à l’origine des GEMs, l’UNAFAM, la FNAPSY Santé Mentale France (née de la fusion en 2015 des Croix Marines et de l’AGAPSY) et Advocacy. L’UNAFAM c’est l’association des familles d’usagers de la santé mentale, alors que la FNAPSY, elle se revendique comme une association d’usagers et que Santé Mentale France représente davantage les psychologues des hôpitaux psychiatriques ( ex Croix Marines) et les structures médico-sociales, (ex AGAPSY) . Advocacy est une association d’usagers militants de l’empowerment qui ne gère et parraine que quelques GEMs en Normandie et à Paris, mais qui à joué un rôle assez précurseur.

Outre les grand parrains que sont l’UNAFAM, la FNAPSY, on trouve de très nombreuses associations régionales parmi les parrains des GEMs dont beaucoup s’appellent Espoir suivi du chiffre de leur département. Ces associations ont la plupart du temps été créé par des adhérents de l’Unafam pour devenir gestionnaire de GEMs. Pour satisfaire l’obligation de séparation entre parrain et gestionnaire, beaucoup de ses associations ont créé des associations soeurs, spécialiement chargées de la gestion.

Le plus important parrain de GEM est l’Unafam, avec 106 GEMs gérés par cette association à l’automne 2019.. Mais beaucoup plus si on considère que la plupart des associations Espoirs ont été créée par des adhérents de l’UNAFAM à qui l’association a donné pour consigne de s’appeler Espoir suivi du chiffre de leur département. La Fnapsy suit loin derrière avec 63 GEMs parrainés. Advocacy ferme la marche avec une petite vingtaine de GEMs, dont les historiques Espaces Conviviaux et Citoyens du Calvados, auxquels se sont greffés au cours des années les GEMs de Martigues, Saint Quentin, Villefontaine,... L’Unafam tout comme la Fnapsy ne sont jamais gestionnaire. Ceci afin de rester plus indépendant des autorités médicales, ce dont l’on peut un peu douter lorsque l’on voit le nombre de permanents de l’Unafam qui sont détachés de l’Assistance Publique ou d’ex Psychiatres, représentant des Unafams locales. Si pour les GEMs parrainés par l’Unafam, c’est un représentant local qui est présent, dans le cas de la Fnapsy, c’est sa présidente qui est la parraine directe des GEMs et cette dernière n’hésite pas à traverser la France pour participer personnellement des AG. L’UNGF (L’Union Nationale des Gems de France) parraine également de nombreux GEMs notamment dans le sud de la France et à Lyon, mais elle est depuis un an dans un sommeil relatif.

Contrairement aux animateurs de GEMs qui se réunissent souvent une fois par mois entre GEMs du même gestionnaire ou du même département, les relatons entre parrains semblent plus distendus. Il n’y a que dans les Yvelines qu’il y ait des réunions trimestrielles des parrains des 9 GEMs du département. Une réunion nationale des parrains est prévue dans les prochains mois....depuis plusieurs années. L’Unafam possède de son côté un référent nationale des GEMs en la personne de Xavier Mersch, président de l’Unafam Yvelines, sans que nous ayons jamais pu savoir en quoi exactement consistait son rôle-nos demandes d’éclaircissement sont toujours restées vaines.

Liste des parrains de GEMs :

Association Vivre
Fondation des amis de l’atelier

Les gestionnaires

Contrairement aux parrains qui sont souvent des associations nationales (Fnapsy, Unafam,...), les gestionnaires eux sont toujours des structures locales, même s’il s’agit souvent de gros établissements de plusieurs centaines de salariés (ARI, Isatis, La Nouvelle Forge,...).
Il existe des gestionnaires locaux dans presque chaque département de France. Ce sont la plupart du temps des structures médico-sociales et elles n’agissent qu’à l’intérieur d’un département donné la plupart du temps (hormis Isatis qui a des GEMs dans les 3 départements de PACA, le oeuvres Falret présentes dans 3 départements et la Fondation de l’Atelier. Il ont pour la plupart la responsabilité de un à 4 GEMs, très rarement plus. Il n’y à que la Mayotte à notre connaissance qui gère les 7 GEMs "Psychiques" du 93 et du 95 (sans compter celui TC de Sarcelle et celui d’Eaubonne qui ont leur prore gestionnaire). En Meurthe & Moselle c’est Espoir54, dans le Lot & Garonne c’est Solincité, en PACA c’est Isatis. Certains gestionnaires comme l’association Vivre sont devenus parrains, lorsqu’ils ont abandonné leur rôle de gestionnaire. De façon générale ce sont plutôt des associations de familles d’usagers qui marraines et les structures médico-sociales qui sont les gestionnaires, mais on trouve un certain nombre de structures qui sont marraines de GEM : c’est le cas d’un Samsah pour le Bel Envol à Boulogne.

On trouve aussi des centres d’action sociale comme gestionnaires de GEM comme à Redon en Bretagne ou des CEMEA comme en Normandie.

L’UDAF quant à elle dans certains département n’est que gestionnaire de GEMs (comme en Charente), alors que dans d’autres département, elle est marraine. Dans le Puy de Dôme une association spécifique a été crée pour gérer les 3 GEMs, le Gemdesdomes. De façon générale, les gestionnaires sont rémunérés 4000 Euros pour prendre en charge la gestion d’un GEM (ils ont droit au maximum à 7% des subventions), mais certains comme ARI (Bordeaux) ne prennent aucune commission. Un peu moins de la moitié des gestionnaires sont les signataires de l’agrément GEMs, les autres agréments étant directement signés par l’association d’usagers du GEM qui délègue ensuite la gestion au gestionnaire. Dans un cas comme dans l’autre, le GEM reste considéré comme une association indépendante de la structure qui la gère qui n’a donc aucun pouvoir de décision sur le activités du GEM. Les salariés bien que payés par la structure, se doivent d’obéir au conseil d’administration du GEM. C’est pour ça que la nouvelle terminologie officielle utilise plutôt le terme de prestataire de service ou d’accompagnateur à celui de gestionnaire.

10% des GEMs se passent de gestionnaire et gérent eux même la subvention de l’ARS, en faisant souvent appel à un cabinet d’expert comptable. C’est souvent une tâche qui leur prend beaucoup de temps.

Liste des gestionnaires d’Ile de France

La Mayotte

Oeuvres Falret

Espérance Haut de Seine
Structure médico-sociale, fondée en 1984 par des familles et affiliée à l’Unafam, située à Bagneux et s’occupant de 120 personnes. Elle gèrent 3 GEMs du nord des Hauts de Seine (Boulogne, Sèvres et Colombes).

Espoir54
Située à Nancy c’est le gestionnaire de 4 GEMs de Meurthe et Moselle. Il a longtemps été présidé par la fondatrice de l’Agapsy, la fédération des structures médico-sociales qui a fusionné en 2015 avec les Croix Marines pour donner naissance à Santé Mentale France.

’AGEHB : l’association pour l’animation et la gestion et de l’emploi et de l’hébergement en Bretagne

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message