GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Cahier des charges » Que dit le Cahier des charges ? Evolution de la place de l’entraide mutuelle (...)

Que dit le Cahier des charges ? Evolution de la place de l’entraide mutuelle dans celui-ci

D 31 mai 2020     H 07:02     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


L’Entraide Mutuelle n’est qu’un des aspects des GEM. C’est d’ailleurs le Cahier des charges lui même qui le précise en assimilant les GEM à de l’entraide mutuelle, sans pour autant les limiter à cette fonction. Plus que de l’entraide le GEM doit créer du lien social et il doit avoir une forme associative. Le premier Cahier des Charges de 2005 ne mentionnait pas du tout l’entraide mutuelle dans ses objectifs, ni même secondaire. Elle est mentionnée en 2011, mais uniquement en terme d’entraide, alors qu’en 2019 il est clairement fait référence à de l’entraide mutuelle.

Cahier des charges de 2005

L’entraide mutuelle n’était pas présente dans la définition premiére des GEM. En 2005 le premier Cahier des Charges définissait les GEM comme "un collectif de personnes animées d’un même projet, qui, pour développer ce projet, doit trouver un cadre (généralement le soutien d’une association et un lieu qu’il puisse investir comme sien), l’aide de quelques personnes (animateurs salariés ou bénévoles) et des moyens financiers. "

Ce n’est que dans le Cahier des Charges suivant de 2011 que l’on voit apparaître l’entraide :
"Le GEM, qui peut se définir comme un collectif de personnes animées d’un même projet d’entraide, doit s’efforcer d’être une passerelle permettant aux personnes qui le fréquentent de retrouver une vie sociale satisfaisante et, le cas échéant, de recourir à des soins et un accompagnement adapté. " "Le GEM est une association d’usagers adhérents, dont l’objectif exclusif est de favoriser des temps d’échanges, d’activités et de rencontres susceptibles de créer du lien et de l’entraide entre les adhérents. Il n’est pas encore question d’entraide mutuelle, mais de simple entraide.

Ce n’est que depuis le Cahier des charges de 2016 qu’il est clairement fait référence à une entraide qualifiée de mutuelle.

Cahier des charges de 2016

"Les GEM s’apparentent à des dispositifs d’entraide mutuelle entre pairs, en constituant avant tout un collectif de personnes concernées par des problématiques de santé (1) ou des situations de handicap similaires et souhaitant se soutenir mutuellement dans les difficultés éventuellement rencontrées, notamment en termes d’insertion sociale, professionnelle et citoyenne. "

"Le GEM est une association dont l’objectif exclusif est de favoriser des temps d’échanges, d’activités et de rencontre susceptibles de créer du lien et de l’entraide mutuelle entre les adhérents. La fonction première du GEM est de rompre l’isolement et de favoriser le lien social, à l’intérieur comme à l’extérieur du GEM, sur un mode de fonctionnement fondé sur une co-construction par les membres fréquentant le GEM des décisions relatives au GEM."

La paire aidance formalisée n’a pas forcément sa place en tant que telle dans un GEM
Il n’est à aucun moment fait mention de pairaidance dans le cahier des charges des GEM, mais juste d’entraide (28 occurrences du terme mais 3 uniquement pour le terme de pair). Le Cahier des Charges donne également une définition précise du rôle de l’animateur qui exclut toute approche trop aidante :"Les animateurs salariés aident les adhérents à s’organiser pour la réalisation de leur projet, ainsi qu’à établir des relations avec l’environnement et les institutions de la cité. Ils les aident à veiller au confort et à la gestion quotidienne du groupe. Ils apportent aux adhérents qui les sollicitent leur écoute, leur avis et leur conseil, mais sans jamais se substituer aux professionnels du soin ou de l’accompagnement auxquels les personnes ont recours en tant que de besoin." L’ex adhérent qui devient salarié ne peut plus être adhérent et participer donc à la vie de l’association. Quant aux bénévoles leur rôle aussi est strictement encadré pour qu’ils n’outrepassent pas leur rôle :"Les principes des interventions des personnes bénévoles doivent être précisés dans le règlement intérieur du GEM. Des conventions individuelles avec chaque bénévole peuvent ensuite préciser la nature et la durée de leurs interventions.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message