The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Un nouveau Cahier des Charges pour les GEMs

Un nouveau Cahier des Charges pour les GEMs

D 30 juillet 2019     H 08:54     A Stefan Jaffrin     C 1 messages


Un nouveau cahier des charges des Groupes d’entraide mutuelle (GEM) est paru au Journal officiel du 21 juillet 2019. Etabli par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et sous la responsabilité du secrétariat d’État chargé des personnes handicapées,avec comme objectif principal d’intégrer les GEMs "autistes", il rappelle le cadre et définit le GEM comme « un collectif de personnes animées d’un même projet d’entraide ».


Plus un mode d’emploi qu’un nouveau Cahier des Charges

En faite pas grand chose de neuf par rapport à celui de 2016. Il reprend point par point l’ensemble des conditions de constitution, fonctionnement et financement de ces structures. Autant le cahier des Charges de 2011 avait fait hurler tout le monde, autant le suivant a suscité un beaucoup plus grand consensus. Les prérogatives sont les mêmes que pour le cahier des charges paru par arrêté en mai 2016 mais ce nouveau cahier des charges comporte en annexes des modèles de convention et de financement pour faciliter la création de GEM : plus besoin de recréer la poudre il suffit désormais de remplir des cases. On y trouve aussi une fiche de poste officielle pour le recrutement des animateurs de GEMs, une nécessité pour mieux encadrer cette profession en émergence et dont l’activité n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Arrêté du 27 juin 2019 fixant le cahier des charges des groupes d’entraide mutuelle en application de l’article L. 14-10-5 du code de l’action sociale et des familles, Journal officiel du 21 juillet 2019.

Source Santé Mentale

1 Messages

  • “Je note que c’est encore du modèle médical, que le parrainage est obligatoire, (comme si les personnes ne pouvaient pas s’organiser elles-mêmes), et que le cahier des charges est très contraignant, locaux obligatoires, visites inopinées de l’ARS, etc... et tout cela ne convient pas une GEM qui serait dédiée à l’empowerment politique de ses membres ou à la recherche et à la prestation d’approches non-médicales et au développement de l’expertise des usagers. “ Jules Malleus à propos du nouveau cahier des charges des Gems


Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message