<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » "Le GEM parfois on y fait rien, parfois on y fait des choses"

"Le GEM parfois on y fait rien, parfois on y fait des choses"

D 28 juin 2019     H 07:30     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Un lieu où parfois on ne fait rien.... pour que puisse émerger autre chose” Jean d’Oury
"Ce qui s’est accompli dans le GEM dans lequel j’exerçais m’a permis de constater que dès lors que la personne que vous appelez "le fou", trouve un moteur stimulant à s’intéresser aux petites choses du quotidien (au travers en réalité d’une relation de qualité interindividuelle et groupale, qui repose sur des activité basiques partagées), il fait ensuite le chemin naturel de la socialisation. Et il s’en trouve au final ravi de ne plus se percuter à la violence d’un modèle qui s’oppose systématiquement à lui." Christine Roberto

Le but d’un GEM c’est avant tout de rompre l’isolement de personnes psychiatrisées depuis de longues années et qui à cause de cela, sont en état de mort sociale, ont perdu peu à peu la plupart de leurs contacts amicaux, familiaux et sociaux et n’ont plus aucune activité extérieure. Cela passe par l’organisation d’activité commune à raison de 35 heures par semaine. Les GEMs sont loin d’être les seuls organismes ayant pour mission d’organiser des activités collectives. Sans parler des centres aérés du mercredi après-midi pour les enfants, on mentionnera toutes les associations de loisir pour personnes âgées ou une association du type OnVaSortir qui à elle seule rassemble plusieurs centaine de milliers de personnes autour de l’organisation d’activités de groupe.

Parfois il est utile de comparer 2 types d’institutions pour mieux saisir ce qui fait la spécificité de chacune. C’est comme ça qu’il y a très longtemps j’avais "synthétisé ce qu’étaient les services d’aide psychologique par téléphone (Que Sais Je N°2692). Les activités de loisir d’une maison de retraite, d’une colonie de vacance et celle d’un GEM par exemple : grosso modo ce sont des animateurs qui font vivre un groupe en proposant une série d’activités. Pourtant, en les comparant on s’aperçoit de très fortes différences : dans les maisons de retraite les activités sont beaucoup souvent déterminées à l’avance, alors que dans un GEM le choix de l’activité est fait par les adhérents et que dans les colonies d’ado, ça fuse généralement de tous les côtés, chacun se battant souvent pour imposer la sienne.
La première fonction d’un GEM c’est d’être une porte ouverte dans un lieu accueillant où l’on peut venir à n’importe quel moment de la journée pour être simplement en compagnie. On n’y vient pas forcément pour faire quelque chose, mais avant tout pour se reposer de chez soi, partager un moment, ne plus être seul. C’est d’ailleurs la principale activité de la plupart des gémeurs : se retrouver autour d’une grande table et d’un café,... parler de tout et de rien. Des activités sont souvent organisées chaque jour, mais seule une moitié des gémeurs y participe, l’autre moitié vaquant à ses propres activités, jouant aux cartes,... Dans certains GEMs moins fréquentés -moins de 10 gémeurs par jour) (c’était le cas de ceux de Saint Quentin (02) ou de Place des Fêtes (75), les 2 fois où nous y sommes passés) et à certains moments (suivant la disponibilité des intervenants extérieurs, des animateurs et des bénévoles, il n’y a des activités régulières qu’une ou deux fois par semaine.

Des plannings d’activité très chargés
Parmi les activités les plus développées par les GEMs on trouve les arts plastiques (Artame Gallery Paris,...), les voyages au plus ou moins long cours (GEM l’Odyssée de Montpellier, Microsillon, GEM de Toulouse (récent voyage à Moscou,...)les ateliers d’écriture (Bon Pied Bon Œil Toulouse,…), les cafés associatifs (Club de l’Odyssée -Paris, La locomotive -Reims,…. ) les émissions de radio (Microsillon -Toulouse, Le grillon Reims L’entre-Temps (Saint Denis ). Le GEM Micro-Sillon a d’ailleurs fait des émissions de radio son activité principale, participant de près au Réseau Européen des Radios en Santé Mentale.
Chaque GEM a tendance à développer sa propre spécificité en fonction des choix des adhérents qui auront ainsi tendance à orienter le GEM dans une direction ou une autre. C’est ainsi qu’au Club de Beauvais les adhérents ont décidé de mettre l’accent et ont donc recruté un animateur ayant une formation de moniteur sportif, alors qu’au GEM Cérébro-lésés de Clermont Ferrand, ils ont recruté une artiste plasticienne à mi-temps.
Parfois, notamment comme c’est souvent le cas lorsque les adhérents ont peu d’idées, c’est l’animateur qui impose son activité favorite. Cela peut aller fort loin, comme avec le GEM de Soisson, où la majeure partie des activités sont orientées autour de la permaculture, dada de l’animatrice dudit GEM.

Le GEM est souvent un mini village en soit sur 60 à 100 Métres carré, avec un coin cuisine, un coin détente, un coin réunion, un coin travail sur ordinateur, un coin couture. C’est particulièrement visible dans le GEM Hemisph’ Erik, dont le président est un ancien marchand de meuble et qu’il a mis beaucoup de soin a meubler dans le détail et le luxe. On trouve un ordinateur dans quasiment tous les GEMs et même parfois une dizaine comme dans le GEM de Beauvais., un luxe important quand on connait le faible degré d’équiment d’une partie des Gémeurs.

Le repas, élément clef de convivialité
Si tous les GEMs que nous avons rencontrés organisent un repas hebdomadaire, beaucoup plus rare en revanche est l’organisation de repas quotidiens. C’est un véritable mystère pour le sociologue que je suis qu’il n’y ait pas d’avantage de GEMs à déjeuner quotidiennement ensemble (Margny Les Compiégnes dans les Hauts de France, Condé en Normandie, l’Agora en Rhône Alpes . C’est pourtant un des moments de convivialité préféré des français et la fourniture alimentaire de qualité devrait être un plus notable pour une population aussi paupérisée et exclue que les Gémeurs. De plus parmi la population de femmes de 50 ans, on pourrait penser qu’il existe de nombreuses bonnes cuisinières qui se réjouiraient de pouvoir mettre leur talent au service d leur nouvelle famille. De plus la collecte de nourriture périmée auprès des grandes surfaces est souvent une des activités charitables les plus rentables, surtout depuis les lois sur la distribution des aliments non commercialisés.
Nous n’avons trouvé des repas quotidiens qu’au GEM de Margny-Les-Compiègnes) et dans celui de Fontenay aux Roses de façon plus succinte, puisqu’il s’agit là de plats tout faits. L’organisation de ces repas confectionnés à partir d’aliments donnés par le magasin Naturalia de la ville, équivaut ainsi à 30 000 Euros par an.
Le GEM de Saint Quentin (Aisne) avait pris pour habitude de déjeuner tous les jours, mais c’était pour accompagner une anorexique, adhérente du GEM,dans son combat quotidien. L’anorexique guérie, les repas quotidiens disparurent. Les GEMs organisent tous les repas, mais plus de façon hebdomadaire. Dans quelques GEMs, comme à BPBO (Toulouse) le repas est remplacé par la distribution de paniers alimentaires.

Si nous ne connaissons guére que le GEM de Nantes pour organiser une activité de restaurant, il existe de très nombreux Cafés associatifs gérés par des GEMs. L’organisation d’une buvette a d’ailleurs été historiquement la première activité des Club Thérapeutiques, justement pour ce faire de l’argent de poche.Le plus connu de ces café associatifs est celui de Morsang sur Orge, déjà cité en 2009 comme un véritable lieu culturel et pôle d’animation sociale dans la revue Lien Social.

Quelques exemple d’activités mises en place par des GEMs 

Avignon (Mine de Rien) : Organisation du Festival du Film Précaire

Charleville Mézières (Sollicitude) : organisation d’une expo de peinture dans une galerie d’art

Coulommiers (Par le Lien) : cuisinent et vendent de la soupe aux commerçants de la ville

Fontainebleau (Le Gem de la Forêt) : collabore avec la Croix Rouge et organise chaque année un défilé de mode

Lannion (Le bon Cap) : Création & gestion d’un magasin solidaire le Cap Mag’ig

Montauban : un des seuls GEMs qui s’adresse à un public jeune (26 ans de moyenne d’âge contre 50 pour la moyenne des GEMs)
Montpellier (Gambetta) :Organise des voyages dans toute la France

Palaiseau (L’entracte) : organisation de SpeedDating InterGEMs Mise en place d’une recyclerie

Paris (Connexion) : participe à l’organisation de nombreuses manifestations artistiques listées sur son site WEB

Saint Denis (L’entre Temps) : joue une pièce de théâtre chaque année

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?