GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Analyse biblio » Ce que dit le rapport Laforcade des GEM (2016)

Ce que dit le rapport Laforcade des GEM (2016)

D 21 mai 2020     H 18:46     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Rapport de Michel Laforcade relatif à la santé mentale publié en octobre 2016

L e b il a n t r è s p o s i t if d e s G E M ( G r o u p e s d ’ E n t r a i d e Mutuelle)

instaurés par la loi du 11 février 2005 doit incite r à leur généralisation et à leur multiplication, d’autant que ce dispositif est peu onéreux
- Il convient de respecter scrupuleusement leur cahier des charges, en évitant que les professionnels du secteur rénové, lorsque ce secteur est partenaire du GEM, y jouent un rôle majeur. Par ailleurs, ce cahier des charges devra prévoir la possibilité d’intégrer les clubhouse en leur sein, et plus globalement tout ce qui relève du soutien à l’emploi.

- Il est essentiel que les GEM soient dirigés et gérés directement par leurs utilisateurs, et non par des soignants ou des familles.

- Les GEM ne devront en aucun cas être localisés dans un établissement hospitalier. En revanche, ARS et professionnels devront œuvrer de concert pour la généralisation des GEM, notamment en zone rurale ou périurbaine.

- Une réflexion devra être menée afin de déterminer comment les GEM peuvent s’ouvrir vers l’entraide par les pairs pour le maintien ou l’accès au milieu ordinaire de travail.

- Afin de favoriser la mixité sociale et l’insertion dans la cité, les GEM éviteront de s’installer dans les quartiers de relégation.

- Il est proposé de permettre aux ARS, dans les circulaires budgétaires, le financement des clubhouse au sein de groupes d’entraide mutuelle.

Les Clubhouses ont fait, à travers le monde, la pre uve de leur intérêt dans la réinsertion sociale d’usagers porteurs de t roubles mentaux chroniques, y compris à travers leurs programmes d’accompagnement à l’emploi.
- Leur esprit communautaire et d’entraide en fait un modèle très intéressant de lutte concrète contre la disqualification sociale et la stigmatisation.

- Leur développement en France doit être encouragé, de même que celui des dispositifs inspirés par le mouvement italien de psychiatrie démocratique qui privilégie le logement, le travail, la culture et les solidarités concrètes


Les Gémeurs consultés :

M. Eric Parent, président du groupe d’entraide mutuelle (GEM) « Les Ch’tis bonheurs » à Ronchin
M. Georges Bodart, fondateur du GEM « Les Ch’tis bonheurs » à Ronchin Mme Brigitte Guilloy, adhérente du GEM « Les Ch’tis bonheurs » à Ronchin M. Vincent Demassiet, réseau français sur l’entente de voix (REV France) Mme Audray Billout, animatrice du GEM « Les Ch’tis bonheurs » à Ronchin

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message