GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Présentations de GEMs » Les GEMs visités » L’étoile Polaire (Argos 2001 Paris)

L’étoile Polaire (Argos 2001 Paris)

D 5 juin 2020     H 03:45     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Le GEM L’étoile Polaire à Paris est le plus anciens des GEM bipolaires. Il est situé dans les mêmes locaux que le siège social de l’association Argos2001 dans le nord est parisien à quelques centaine de mètre d’Artame de la Vague à l’Ame du Cap de Bonne Espérance et d’Advocacy Place des Fêtes. Ses adhérents apprécient de pouvoir y bénéficier des nombreux services proposés par l’association (groupes de parole, bibliothèque, ...). Le GEM reverse environ 20% du prix des adhésions à son parrain. C’est la preméire fois que nous voyons un tel modèle économique. Autant les gestionnaires se rémunérent à hauteur d’environ 5% sur la subvention ARS, autant jamais je n’avais entendu de parrains qui demandent à être payé.

C’est un des rares GEM dont l’animateur est lui même un ancien adhérent. Quant au président du GEM il est par ailleurs auto-entrepreneur dans le bâtiment. Il y règne souvent une ambiance assez survoltée avec de nombreuses poussées d’adrénaline, surtout lors des CA qui y sont particulièrement agités.

Témoignage de Mélissa

D’un pas serein, je me dirigeais doucement vers le pays des bipolaires. Moi schizophrène, j’allais rentre en terre inconnue des consommateurs de lithium. Je me rendais dans cet endroit si particulier pour rencontrer de nouvelles personnes et participer à leurs activités. Et pour les connaître. Je vous raconterai toutes mes aventures au pays des bipolaires.
Une fois arrivée, j’ai ouvert la porte et je suis tombée nez à nez avec Éric, le coordinateur. Il m’a expliqué le fonctionnement et les activités, les règlements et m’a présentée au reste des adhérents présents ce jour-là. Tous venus pour l’activité peinture, chacun avait son chevalet, et attendait impatiemment les remarques d’Émilie une jeune diplômée des Beaux-Arts. Les bipolaires stabilisés sont très loquaces, ils m’ont accueillie les bras ouverts. Pourquoi suis-je venue dans leur pays, est-ce que je suis moi-même bipolaire : toutes ces questions sont venues plus tard, pas de question personnelle la première journée. J’ai donc participé à une activité peinture. Émilie, très avenante, m’a consacré beaucoup de temps pour me mettre à l’aise.
Deuxième jour : je suis arrivée quinze minutes en avance, à 8 h 45 Devant la porte, le noyau dur du pays des bipolaires attendait déjà, Sophie, 54 ans, Thomas, 35 ans et Augustin, 50 ans. On est rentrés à l’ouverture. Tous ces gens ne travaillent pas et reçoivent l’allocation pour adultes handicapés.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message