(Y compris ce que vous n’avez jamais osé demander)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » La pratique artistique dans les GEMs

La pratique artistique dans les GEMs

Il n’y pas d’ handicapés, il n’y a que des handiwarols

D 21 juin 2019     H 07:21     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Quasiment tous les GEMs proposent des activités d’expression artistique, souvent à raison de plusieurs fois par semaine, qu’il s’agisse d’activité collage ou parfois carrément de la peinture à l’huile. Dans certains, comme celui spécialisée dans les Traumatisés Crâniens à Clermont Ferrand, c’est même la moitié des ateliers qui correspondent à des activités artistiques. Le GEM a d’ailleurs recruté une artiste plasticienne de très bonne réputation locale comme animatrice à mi-temps pour assurer le suivi de ces ateliers.

Les ateliers artistiques sont une très bonne façon d’amener les gémeurs à créer une oeuvre collective qu’ils vont ensuite pouvoir exposer aux yeux du grand public parfois même en partenariat avec les institutions culturelles locales comme c’est le cas en Auvergne où un partenariat a été signé entre les Gems des Dômes et la Direction des Affaires Culturelles (DRAC) locale. La plupat des GEMs proposent d’ailleurs les objets et oeuvres d’art qu’ils créent lors de leurs journées portes ouvertes. Certains GEMs vont même plus loin, comme le GEM Hemisphérique de Vanves en tenant boutique pendant les heures d’ouverture du GEM : les objets sont exposés en devanture du GEM et les passants peuvent venir les acheter. Afin de ne pas avoir à se déclarer en activité commerciale les prix ne sont cependant pas affichés.

Certains adhérents de GEM sont par ailleurs des artistes reconnus dans leur ville comme Fred dit Zyplox, membre de la Locomotive, le GEM de Reims et activiste culturelle, qui fut longtemps en résidence artistique dans une friche de la ville.

On trouve d’ailleurs à Paris un GEM réservé aux artistes "professionnels" -étudiants de filiéres artistiques ou personnes ayant une pratique artistique confirmée-, Artame Gallery, installé dans les terrains d’un ancien squatt de Belleville. Créé en 1992 par une assistante sociale de l’Unafam, Artame a ouvert ses portes en tant que GEM dès décembre 2005. C’est devenu au fil des années un des fers de lance de la scéne artistique bellevilloise, participant activement aux annuelles journées portes ouvertes des ateliers du quartier.

Outre Artame Gallery on trouve un autre GEM, spécialisé dans les arts, le GEM ARA (Atelier de Rencontre Artistique) à Verdun.
Presentation d’Artame Gallery par Pauline Tremblay

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message