The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Le fameux cahier des charges des GEMs et le respect qu’on lui (...)

Le fameux cahier des charges des GEMs et le respect qu’on lui doit

D 5 mars 2019     H 05:42     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Le Cahier des charges est l’alpha & l’omega du GEM : si vous le connaissez par coeur, vous êtes bon pour le service. La preuve la seule formation qui existe pour les animateur de GEM aujourd’hui (à part celle de Paris 8 de 2012 ou des formations régionales qui n’ont donné lieu à aucune publicité sur le WEB). C’est un document de 16 pages qui détaille de façon souvent très précise comment doit fonctionner un GEM. Si celui-ci n’obéit pas parfaitement à ces critères, il est susceptible d’être déconventionner ou du moins de perdre une partie de sa subvention. Le CNSA a d’ailleurs fait de certains critères une absolue nécessité, comme notamment la présidence du GEM par un adhérent. D’autres impératifs du cahier des charges semblent moins impératifs : l’aide au retour à l’emploi, le conventionnement avec les MDPH,...

Les GEM ne se déclinent pas en fonction de chaque pathologie, seuls les TC et les autistiques et Troubles Psychiques sont normalement éligibles à ce dispositif. Cahier des charges et décret sont précis sur le sujet.

Oui oui le cahier des charges....mais dans ce fameux cahier des charges il y en a apparement pour tous les goûts... le mojito se boit Virgin dans beaucoup de GEMs, mais dans certains on y met du rhum.... Les GEMs ne doivent pas se décliner en fonction des pathologies. A Toulouse il y a cependant Bipotes pour les bipolaire, No-mad pour les anorexiques, à Montauban un GEM et à Tonnerres sur Argens, spécial jeunes, à Paris le GEM d’Argos2001 pour les bipolaires, Le GEM de l’Arche à Nancy pour les trisomiques, ou les GEMs autistes de Mulhouse et d’ailleurs,... et si mes souvenirs sont bons les Nomades célestes a Marseille pour les clodos....

En faite sur les quelques 100 GEMs que je ne connais bien, il n’y en a guère plus de la moitié qui respectent entièrement le cahier des charges. Ce non-respect l’est parfois de façon temporaire, il l’est parfois aussi de façon permanente et parfois même voulue. Les GEMs d’Advocacy Normandie ne sont pas comme le voudrait le Cahier des Charges des associations indépendante, mais sont tous les 4 regroupés au sein d’une seule association, Advocacy Normandie, au bureau de laquelle sont représentés des adhérents de chaque GEM. Les GEMs reposant sur des structures pré-éxistantes ont souvent gardé leur particularisme, la pression étant surtout là pourles nouveaux GEMs. Le GEM de Saint Quentin lui est présidé par la mère d’un usager depuis 12 ans, parce que celle-ci a une telle aura que personne d’autre ne veut la remplacer, tout comme celui de Vanves dont le nom Hemisph’érik est d’ailleurs un clin d’oeil au fondateur, frére du président actuel.

Concernant les clodos il faut pas espérer qu’il y ait rapidement beaucoup de GEMs pour eux dans la mesure ou ni les familles d’handicapés ni la psychiatrie française ne s’y intéressent. L’important pour eux n’est d’ailleurs pas d’avoir un local dans la journée, c’est surtout d’avoir un toit pour la nuit qui est important.

Les autistes en revanche eux vont avoir droit à plein de GEMs dans les mois qui viennent. Reste à savoir à quelle population d’autiste ces GEMs vont pouvoir s’adresser. Pas sûr que ceux qui auraient le plus besoin, notamment pour pouvoir sortir en journée de l’HP où ils sont enfermés depuis souvent plus de 20 ans (30 000 des 80 000 autistes profonds seraient ainsi condamnés à l’HP à vie en France) soient les principals bénéficaires. Ne doutons pas que cela leur aurait fait sacrément du bien de pouvoir aller faire les fous en ville. Les GEMs autistes vont plutôt azccueillir la population plus large des quelques 500 000 personnes souffrant d’un léger trouble du spectre autistique qui ménent eux une vie à peu prés normale.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message