GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Présentations de GEMs » Les GEMs d’Espoir54 en Meurthe et Moselle

Les GEMs d’Espoir54 en Meurthe et Moselle

D 2 décembre 2019     H 04:10     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Espoir54 est une association créée à la fin des années quatre-vingt-dix par un groupe de familles adhérentes de l’UNAFAM emmené par Marie Claude Barroche pour rassembler les familles d’usagers des alentours de Nancy. Très rapidement elle a mis en place des réunions régulières et c’est donc tout naturellement qu’elle a créé son GEM, le GEM Parasol, lui même intégré depuis 2015 à la Maison MAPH Psy (Maison d’Accompagnement des Personnes Handicapées Psychiques) qui propose une série de services de soutien aux personnes souffrant de handicap psychique : aide au retour à l’emploi.

Bien que moins connue que Claude Finkelstein ou Maïté Arthur, Marie Claude Barroche n’en reste pas moins une personnalité incontournable du milieu gémique. Elle a dès le départ participé à la réflexion autour des GEM, tout comme beaucoup des responsables de clubs d’usagers (Patrick Gaildry d’Hemisph’Erik,..). Elle a au même moment créé la fédération AGAPSY, regroupant une soixantaine de structures médico-sociales, association qui a fusionné en 2015 avec les Croix Marines pour donner naissance à Santé Mentale France.

Le GEM vitrine d’Espoir54

Quand on arrive au siège nancéien d’Espoir54, on s’aperçoit tout de suite de la place centrale qu’y occupe le GEM Parasol : Sans jeu de mot on peut dire que le GEM est la vitrine de la MAPH Psy : énorme logo... Le GEM de fait occupe la moitié du rez de chaussée avec à droite les bureaux et à gauche le GEM, un espace de 150 m2 répartis en trois pièces.

Espoir54 a depuis ouvert quatre autres GEM dans le département à Toul, Luneville, Longwy et Briey. C’est une des structures gestionnaires départementales qui possède le plus de GEM, la plupart des autres structures se limitant à trois GEM.
C’est un GEM particulièrement intellectuel peut-on dire dans le sens ou c’est sans aucun doute celui où nous avons trouvé le plus d’adhérents ayant une réflexion de fond sur la vie des GEM et le domaine de la Santé Mentale. Ce n’est pas tout à fait un hasard si c’est d’ailleurs jusqu’à présent le seul GEM qui a organisé un débat à l’occasion de notre venue : trois heures d’échange avec une quinzaine de Gémeurs... Nous avions il est vrai une relation dans la place en la personne de Jacques Fraschini avec qui j’avais travaillé depuis un mois et ma venue avait été annoncée longtemps à l’avance. Il n’empêche que le niveau intellectuel de la réunion m’a scotché et semblé digne d’une réunion du CNIGEM ou de la CNSA. Cela tient aussi du fait que nous sommes là aussi dans une structure militante où l’accent est mis sur la sensibliisation des adhérents à leurs droits de citoyen (un peu à la sauce Advocacy) . On sent que tous ça fait partie d’une réflexion profonde, d’un dialogue permanent entre les gestionnaires d’Espoir54 et ses ouailles. On ne retrouve absolument pas le même discours dans les GEM plus terre à terre dont le but principal est d’être une bande de potes et de jouer à la belote.

Quelques témoignages des adhérents des GEMs d’Espoir54 réunie dans un livre à l’occasion des 20 ans de l’association

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?