GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les gens des GEMs » Les inspirateurs » Les GEMs, de l’éducation populaire par excellence ?

Les GEMs, de l’éducation populaire par excellence ?

D 20 février 2020     H 12:16     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Si les notions de paire aidance, d’empowerment sont plus à la mode aujourd’hui, ça reste une notion fondamentale qui est elle aussi à l’origine des GEMs. Plusieurs animateurs, comme notamment Véronique du GEM Parenthèse de Marseille, nous ont d’ailleurs dit avoir tout un passé dans le domaine.

L’éducation populaire est un courant de pensée qui cherche principalement à promouvoir, en dehors des structures traditionnelles d’enseignement et des systèmes éducatifs institutionnels, une éducation visant l’amélioration du système social. Depuis le XVIIIe siècle occidental, ce courant d’idées traverse de nombreux et divers mouvements qui militent plus largement pour le développement individuel des personnes et le développement social communautaire (dans un quartier, une ville ou un groupe d’appartenance, religion, origine géographique, lieu d’habitation, etc.) afin de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver une place dans la société.

L’action des mouvements d’éducation populaire se positionne en complément de l’enseignement formel. C’est une éducation qui dit reconnaître à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. Elle ne se limite pas à la diffusion de la culture académique, elle reconnaît aussi la culture dite populaire (culture ouvrière, des paysans, de la banlieue, etc.). Elle s’intéresse à l’art, aux sciences, aux techniques, aux sports, aux activités ludiques, à la philosophie, à la politique. Cette éducation est perçue comme l’occasion de développer les capacités de chacun à vivre ensemble, à confronter ses idées, à partager une vie de groupe, à s’exprimer en public, à écouter, etc.

L’animation sociale et culturelle est un domaine d’investissement important d’éducation populaire.

Au XXe siècle, avec l’institutionnalisation de certains mouvements et fédérations se réclamant de l’éducation populaire[réf. nécessaire], l’éducation populaire est également devenue un secteur marchand, où les acteurs historiques (des associations, mais aussi les sociétés idoines qu’elles ont créées) font désormais face à de nouvelles sociétés spécialisées. La profitabilité pouvant prendre alors le pas sur les objectifs éducatifs.

Le sitePour une éducation populaire d’auto-organisation

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?