(Y compris ce que vous n’avez jamais osé demander)
Vous êtes ici : Accueil » Le(s) GEM(s) de la semaine » Les GEMs du 93 et du 95

Les GEMs du 93 et du 95

D 16 juin 2019     H 05:11     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Il existe 7 GEMs dans ces deux départements, très fortement liés entre eux, à la fois en raison de leur gestionnaire commun, La Mayotte, mais aussi de leur relatif militantisme social et des conditions sociales dégradées propres à l’est parisien. Ils n’étaient que 4 GEMs dans ces départements jusqu’en 2017, dont le premier, celui de Saint Denis ouvert en 2006.

Le gestionnaire semble avoir beaucoup fait pour que chacun de ses GEMs interagissent avec les autres : organisation d’activités typiques à chaque GEMs, rencontres InterGEMs très fréquentes, participation collective aux Semaines De La Folie Ordinaire(SDLFO), rencontres débats.. On peut à ce titre parler d’une véritable "GEM politique" là où la plupart des autres gestionnaires que nous avons rencontré se contentaient de simples rencontres mensuelles entre animateurs. Seul le modéle des GEMs d’Advocacy Normandie, qui regroupe tous les GEMs du département au sein d’une même association mère, semble plus intégrés que celui-ci parmi toutes les structures que nous avons étudié. Il n’y pas par contre de coordinateur des GEMs, comme cela se trouve dans de nombreuses structures gérant plusieurs. Le coordinateur n’est resté en place que quelquesmois, La Mayotte trouvant que ce poste coutâit trop cher.

Contrairement à la plupart des gestionnaires que l’on trouve dans les autres régions (Espoir54, Isatis en Paca,Les amis de l’Atelier en Ile de France,...) il ne s’agit pas là stricto sensu d’un organisme médico-social ou d’une association plus ou moins familiale, mais d’une mutuelle de 350 salariés qui a depuis élargi ses compétences vers les structures sanitaires.

D’ailleurs, preuve de cet intellectualisme, quand ces GEMs tiennent un stand, ce n’est pas des produits artisanaux qu’ils mettent dessus, mais leurs rapports d’activités et compte-rendus de rencontres. Le GEM de Saint Denis a d’ailleurs fait l’objet entre 2016 et 2018 d’une recherche-action menée sous la houlette de Pascale Molinier de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris Nord et de Paris XIII, cette recherche s’inscrivant elle-même dans le cadre d’un séminaire en parti financé par la Fondation de France.
Rapport de recherche "Entre la ville et nous"

Mentionnons également l’existence d’un GEM cérébro-lésés à Sarcelle, qui lui est géré par l’association Adapt et qui participe de façon beaucoup plus lointaine à la dynamique GEM locale.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message