The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Le(s) GEM(s) de la semaine » Psytizens, des autres soi-mêmes à quelques kilométres de chez soi

Psytizens, des autres soi-mêmes à quelques kilométres de chez soi

D 24 septembre 2019     H 07:14     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Ouverture définitive du site. Il est encore en cours de développement, mais il permet d’ores et déjà de de se retrouver entre psy-voisins grâce à une carte Google sur laquelle sont localisés chacun des inscrits avec la possibilité de consulter leur fiche biographique. Discussion en pair à pair ou à plusieurs possibles grâce à un Tchat. Parlez en autour de vous, c’est l’effet de masse qui crééra l’intérêt du site, notamment pour les personnes un peu à l’écart des grands centres urbain et pour lesquels il est parfois difficile de rencontrer d’autre soi-mêmes.

Surfant sur l’effet facebook, les réseaux sociaux psychiques commencent à voir le jour, notamment ceux à vocation Meetic. Mais on en trouve également de très nombreux dont l’objet consiste surtout à faire se rencontrer des gens à titre amical ou professionnelle -pairaidance-échange d’information).

Stéphane Panchaud (ex secretaire général d’Advocacy) vient de lancer psytizens qui se voudrait une sorte de GEM2.0, c’est à dire un espace de discussion virtuel, d’entraide et de voisinage. Les personnes intéressées peuvent s’y inscrire gratuitement, ce qui leur permettra d’ avoir accès à la liste des autres inscrits, à leur profil et à leur localisation. Ils pourront ainsi trouver quels autres "eux-mêmes" habitent près de chez eux.

Ce site par du constat qu’il existe un fort isolement surtout en province de cette population engagée dans la psychiatrie. Psytizens pourrait donc y fonctionner comme un lieu de ralliement.

En effet on recense quelques 100 000 personnes ayant déjà fréquenté un GEM versus 10 millions (minimum) de gens touchés par un trouble psy. Un ratio de 1 à 100.
D’où cette idée, dans « psytizens », de créer un réseau de « pair à pair », qui pourrait s’appuyer sur le réseau des GEM, mais tout en s’en émancipant quelque peu.
- le principe du SEL (système d’échange local) avec un exemple récent, l’Accorderie :
http://www.accorderie.fr/
et même, dans le même principe, ce réseau (toujours de voisinage) :
https://www.smiile.com/
Ces réseaux facilitent l’entraide et la coopération entre voisins.

La « philosophie » Psytizens :

Un de mes postulats est de considérer que, quel que soit notre état psychique, on PEUT toujours être un AIDANT pour quelqu’un d’autre.
Ce postulat est empreint d’une certaine naïveté, mais je veux y croire ! (mon exemple perso : dans mes passages les plus « down » de mes dépressions, j’ai de temps en temps pu me relever quand j’ai réussi à me rendre utile pour d’autres. Ce que j’étais incapable de faire pour moi, j’ai pu me mobiliser pour le faire pour d’autres)
Donc, grâce à la plateforme web, une fois les personnes inscrites sur le site, elles peuvent commencer à se mettre en contact en ligne et, on l’espère, tôt ou tard décider de franchir le pas de la rencontre IRL (« in real life ») pour discuter, se soutenir, s’épauler ; échanger, partager, s’entraider, coopérer.

Présentation détaillée de son projet

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message