<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Les suicides dans les GEMs

Les suicides dans les GEMs

D 28 mai 2019     H 03:28     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Il ne faut pas se leurrer, le suicide est une réalité à laquelle sont confrontés tous les GEMs de façon répétée pour certains. L’animateur d’un GEM isarien me disait ainsi "toucher du bois" parce qu’il n’y avait pas eu de suicide réussi dans son GEM depuis un an et demi et rares sont les GEMs où il n’y a jamais de suicides. Il suffit de consulter les rapports d’activités annuels des GEMs pour s’apercevoir que beaucoup mentionnent la mort d’un ou plusieurs adhérents dans l’année.

Le suicide peut d’ailleurs y devenir une forme de chantage auquel est confronté tout président de GEMs, chaque fois qu’il exclue un adhérent trop perturbateur. "Si tu m’exclu, je me suicide" est une phrase que nombre d’entre eux ont entendu au moins une fois dans sa vie et face à laquelle ils ont du évidemment garder tout leur sang froid. Les présidents eux-mêmes, confronté à une pression à laquelle ils n’étaient plus habitués, décompensent assez souvent. C’est ainsi qu’en 2018 on a assistait à deux suicides de présidents de GEMs dans les Hauts de France.

C’est à l’occasion de ces événements tendus que l’on mesure la difficulté d’extraire complétement les GEMs de leur contexte psychiatrique : une une coordination sera peut être nécessaire avec les équipes psychiatriques locales pour faire si nécessaire hospitaliser l’adhérent en perdition,...

Un counselling spécial pour les animateurs
C’est notamment pour faire face à ce genre de situation qu’il est important qu’un animateur de GEM puisse à intervalle régulier bénéficier d’un counselling : coaching ou séances de restitution pendant lesquelles les animateurs vont pouvoir discuter des cas difficiles qu’ils ont rencontré et se décharger du poids de certaines situations difficiles. La plupart des structures médico-sociales qui gérent 3 GEMs ou plus ont mis en place des rencontres hebdomadaires pour leurs animateurs.... Ces séances souvent animées par des psychologues, le sont aussi parfois par des psychanalystes, comme à l’Oeuvre Falret dont tous les professionnels louent d’ailleurs le professionnalisme. C’est pour gérer ces épisodes délicats que la présence d’un parrain s’avère tout à fait essentielle : le président du GEM ou l’animateur sont parfois trop impliqués pour pouvoir agir de façon adéquate et détachée.

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?