GI-G-EM : Groupe d’Intervention Rapide sur les GEMs The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Documentation » Centre de recherche » (Mémoire de Master 2) Comparaison d’un GEM avec un organisme communautaire (...)

(Mémoire de Master 2) Comparaison d’un GEM avec un organisme communautaire canadien

D 18 avril 2020     H 17:28     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Ce mémoire datant de septembre 2019 est précieux dans la mesure où c’est un des trop rares documents permettant d’établir des comparaisons fines entre les clubs d’usagers canadiens et les GEM. Nos cousins québécois sont, en effet, en avance d’une vingtaine d’années sur la situation française, leurs premiers clubs ayant vu le jour dès la fin des années soixante-dix. Ils ont donc souvent servi de modèle aux clubs français qu’il s’agisse de Bon pied bon œil à Toulouse, des GEM lillois, de ceux de Gap ou du GEM de la Vague, ex-club du foyer de l’Espérance (Paris 17e).

Les associations alternatives en santé mentale sont des espaces de socialisation visant une distance au monde médical dans le but de déstigmatiser leurs adhérents. Nous étudions les conditions sociohistoriques de leur apparition et les rapports de force actuels du champ, en France et au Québec. Notre objectif vise à saisir les dynamiques de groupe dans ces espaces et leurs effets sur l’identité sociale de leurs membres.

Coudurier Yannis Le champ des associations alternatives en santé mentale en France et au Québec. Analyse des rapports de forces externes et des processus de déstigmatisation au sein du Groupe d’Entraide Mutuelle Hémisph’Erik (Vanves, Hauts-de-Seine) et de l’Organisme Communautaire La Cordée (Sherbrooke, Estrie). 2019 Université Paul-Valery - Montpellier III sous la direction de Virginie ANQUETIN

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message