<
  The French taste Psychiatric Survivors Mutual Help Groups (GEMs)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Point de vue : GEMs ou Clubs Thérapeutiques ? Pierre André Hébert

Point de vue : GEMs ou Clubs Thérapeutiques ? Pierre André Hébert

D 22 mai 2019     H 04:09     A Pierre André Hébert     C 0 messages


GEM ou Club Thérapeutique : débat entre 2 approches de la réappropriation de la santé mentale par les usagers. Les GEMs comme Clubs Thérapeutique, sont là pour permettre aux usagers en santé mentale de retrouver une autonomie face à la maladie mais aussi dans une réappropriation de sa santé face à la médicalisation.

GEMs comme Clubs Thérapeutique vivent des cotisations de leurs adhérents, mais principalement de subventions ( 75.000 euros pour les GEMs principalement pour la location d’un local et le paiement du salaire de l’animateur )
Les GEMs sont assez indépendants de l’institution médicale, même si les subventions constituent un lien de dépendance aux institutions.
Les Clubs Thérapeutiques sont quand à eux plus liés à l’institution médicale. Ils sont encadrés par des soignants et peuvent-être hébergés dans l’institution hospitalière ( hôpital de jour par exemple )

Le débat est donc : quels sont les avantages et les inconvénients des GEMs et des Clubs Thérapeutique.

Un point de vue qui ressort dans les discutions, c’est que les "soignants" n’ont pas leur place au sein du GEM. Certains peuvent passer car ils se sont investis dans l’histoire du GEM, mais ce sera toujours dans un rapport d’égalité avec les usagers, et en tant qu’invités. Ici règne l’entraide et la pair-aidance.

La parole de l’usager est centrale dans les GEMs, ainsi que l’entraide. Le "soin" est dans l’attention porté à l’autre, dans l’écoute mutuelle et choisie. Les usagers se réapproprient leur vécu, leur histoire dans la maladie et la thérapie. Ils ont leur mot à dire sur leur santé. Les soignants eux n’ont pas le vécu de la maladie et du soin.
Une notion clef est le "savoir expérimentiel", la connaissance acquise par l’expérience du soin et de la maladie.
Il serait inconcevable qu’un soignant soit présent pour contrôler ce qui se passe dans le GEM et imposer son point de vue à un usager.
"Notre santé, c’est notre problème" ..

HEBERT Pierre-André

CAEN, le 20-05-2019

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?