(Y compris ce que vous n’avez jamais osé demander)
Vous êtes ici : Accueil » Les articles du mois » Quand les membres trop turbulents se font exclure de leur GEM

Quand les membres trop turbulents se font exclure de leur GEM

D 1er avril 2019     H 03:49     A Stefan Jaffrin     C 0 messages


Je ne sais pas combien il y a eu d’exclusions dans votre GEM. Mais ayant enquêté de façon approfondie auprès d’une bonne dizaine de GEMs en France, et si j’en crois mes interlocuteurs du CNIGEM ou d’ailleurs je peux te dire qu’en effet il n’y a normalement pas plus d’une petite dizaine d’exclusions par un an dans un GEM. Au delà ça montre forcément qu’il y a un problème quelque part : dans le recrutement des membres (normalement on fait comprendre à à peu prés la moitié des gens qu’on accueillent qu’ils n’ont pas leur place dns le GEM ou on eur montre suffisamment les spécificité du GEM pour qu’il n’aient plus envie d’y adhérer. Le troisième cas de figure étant que le GEMs soient rempli d’individu suffisamment dingo pour que tout individu normalement constitué n’ait pas envie d’y aller).

Le noeud du problème peut se situer au niveau du désir de toute puissance du président qu’il va satisfaire en excluant tous les membres qu’il souhaite, "au bon plaisir du roi". Ce désir de puissance peut également s’exprimer par une sexualité débridée, mais je ne crois pas que ça soit le cas de votre président. Dernier cas : la tendance au somptuaire, mais c’est un autre problème et on ne peut pas reprocher à un président de vivre dans le luxe que lui impose son statut social.

Dans ce cas là, et si le bureau ne réagit pas, je crois que la seule solution que vous avez vous les adhérents, est de faire appel à votre parrain (vous devez en avoir un c’est dans le cahier des charges) pour qu’il temporise ou cela s’avère nécessaire (mais je ne sais pas encore comment cela est techniquement possible) le démissionne ou le fasse enfermer (cas de figure pas si rare que ça).

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message